ETAT D’URGENCE : IL Y A URGENCE A RETROUVER NOS ESPRITS

Le procès du frère de Mohamed Merah, mené devant la cour d’assises spéciale, a, d’une certaine manière, marqué le point d’orgue de la fin de l’état d’urgence, prononcée officiellement ce 1er novembre.

Il faut remarquer ici que, comme il se doit dans un Etat démocratique, l’accusé avait droit de disposer d’un défenseur et ceux qui ont suivi l’affaire savent que les Merah avaient demandé à l’un des ténors du barreau, Me Eric Dupont Moretti, d’assurer ce service.

Je suis intimement convaincu que cet avocat dont les qualités humaines ne sont plus à décrire est tout à fait capable d’objectiver sa défense, comme d’objectiver les faits qui l’ont conduit à assumer la fonction pour laquelle il a été fortement décrié. Continuer la lecture de ETAT D’URGENCE : IL Y A URGENCE A RETROUVER NOS ESPRITS