Archives de catégorie : Front National

GRAND EST ET HAUTS DE FRANCE : DANS LE FIEF DU FRONT NATIONAL ?

Au moment d’aborder les quinze départements du Grand Nord Est de notre pays, correspondant aux anciennes régions de Picardie, Nord Pas de Calais, Champagne Ardennes, Lorraine et Alsace, on peut se demander si on ne se trouve pas dans une France acquise aux idées du Front National, d’autant que les quinze départements concernés ont tous, sans exception, placé en tête Marine Le Pen.

Mais cela se situe dans un contexte où la participation plus élevée semble bien consacrer une forme de reflux de l’influence du parti d’extrême droite.

N’oublions pas que lors des départementales de mars 2015, le FN avait obtenu un certain nombre d’élus dans cet ensemble géographique : 12 élus dans le Pas de Calais, 4 dans l’Oise, 2 dans la Somme, 8 dans l’Aisne, 2 dans la Marne, 4 en Haute Marne, 2 dans la Meuse, soit 34 élus (en partie invalidés depuis) sur les 62 alors constatés au  niveau national.

Lors du scrutin régional de décembre 2015, Marine Le Pen prit la tête dans la région des Hauts de France, alors Nord Pas de Calais Picardie, avec 908 989 voix sur l’ensemble des cinq départements et 40,64 % des voix. Continuer la lecture de GRAND EST ET HAUTS DE FRANCE : DANS LE FIEF DU FRONT NATIONAL ?

QUAND MARION LE PEN S’OCCUPE DE LA DETTE, IL NE FAUT EPARGNER AUCUN…DETAIL !

Parmi les propositions formulées par le Front National dans le cadre de la campagne présidentielle, figure en bonne place le retour à la souveraineté monétaire par sortie de la zone euro, retour au franc et, par voie de modification, nouveau profilage de la dette.

Le discours marino lépeniste est un discours fondamentalement étatiste et s’appuie sur des présupposés théoriques pour le moins discutables. Continuer la lecture de QUAND MARION LE PEN S’OCCUPE DE LA DETTE, IL NE FAUT EPARGNER AUCUN…DETAIL !

FRONT NATIONAL, PARTI DES INVISIBLES ET DES OUBLIES ?

C’est un fait acquis.

Pour la plupart des media et nombre de journalistes jouissant du droit de dire, sur les plateaux de télévision comme les ondes des radios, ce qu’il convient de penser du sens du monde, le Front National, dans un vaste mouvement traversant toute l’Europe et incitant au repli identitaire, à la défense inconditionnelle de la singularité, à la xénophobie et au racisme, serait appelé à devenir la voix des sans voix, le parti des couches populaires, des ouvriers déclassés et des employés méprisés, se nourrissant des débris d’une social démocratie incapable de les garder sous son aile et d’une droite « classique » ne les représentant pas, quelque soit l’interprétation qu’on puisse faire. Continuer la lecture de FRONT NATIONAL, PARTI DES INVISIBLES ET DES OUBLIES ?