L’EUROPE FINIT DU COTE DE LESBOS…

« On attendrait du pape autre chose qu’une opération de communication un peu maladroite, parce que le fait de tirer au sort des familles…Je ne crois pas que ce soit utile de mener ce genre d’opérations de communication. Sur le fond, ça ne règle rien ».

Je ne sais si Nadine Morano peut concourir, avec d’autres, à l’une des compétitions de ce site (celle du « rien ne les arrête »), mais apparemment, aucun tabou n’habite l’impétrante candidate aux primaires du parti Les Républicains (on peut se demander ce qu’il y a de républicain dans un pareil discours) quand il s’agit de fustiger les foules anonymes de « migrants », « invasion «  d’un nouveau genre qui, du fond de leurs barcasses pneumatiques et armées de leur seule marmaille pour la plupart, menaceraient l’Europe d’un « grand remplacement » inéluctable, sauf à concevoir une vive réaction.

L’ex députée de Meurthe et Moselle et aspirante à la mairie de la ville épiscopalo – militaire de Toul (elle finit un jour, avec sa liste, en troisième position d’une élection municipale comportant trois listes) a le sens de l’à propos.

Laisser un commentaire