QUAND LA FRANCE DEROULAIT LE TAPIS ROUGE A LA « MONDIALISATION » OU ONC’ PICSOU CHEZ LES PLOUCS

Ce qui est intéressant dans la campagne de l’élection présidentielle, c’est que certains sujets viennent dans le débat et notamment ce qui constitue l’une des « tartes à la crème » du discours politique, à savoir le positionnement de la France au regard de ce que l’on appelle « la mondialisation ».

Selon certains, notamment du côté de François Fillon ou d’Emmanuel Macron, la mondialisation est plutôt une bonne chose et une sorte de chance pour le développement de notre pays.

Pour d’autres, la mondialisation est une pure horreur, nous promettant l’invasion par des hordes de Chinois, de Bengalis ou de je ne sais quoi encore, oubliant un peu vite que ce qui se déplace le plus facilement, ce sont encore des entreprises et des capitaux, bien plus sûrement que les individus.

Laisser un commentaire