Pour 2014, ne les croyez pas : Ce n’était pas toujours mieux avant !

C’est la nouvelle année et il est de bon ton,
avant que ne sonne le douzième coup de minuit
du trente et unième jour de janvier,
de former quelques vœux à l’attention de nos amis,
connaissances et, ici, par delà les écrans, de nos lecteurs et habitués.

L’année dernière, votre liberté de penser, sans préjugés,
était convoquée dans ce petit message et appelée à
s’exprimer dans toutes ses dimensions.

2013 est certes fini, mais je me vois mal indiquer à chacun
et chacune de ne pas persévérer dans cette voie, la seule
qui conduise, à mon humble avis, à l’expression claire, raisonnée
et déterminée de la citoyenneté.

2014 est une année qui, selon certains, s’annonce pleine de dangers,
peut être encore de quelques souffrances et efforts, au motif que les temps seraient durs notamment…

Mais rien ne doit, me semble t il, nous faire dévier de notre ligne de conduite : pour 2014, gardez vous d’une nostalgie souvent mal venue de temps anciens (que, pour la plupart, nous ne faisons que fantasmer) où la vie était plus facile.

Que nenni !

La liberté de pensée a toujours été un combat et elle  le demeure,
comme celle de créer, d’inventer, de concevoir un autre avenir et
une autre vision de la société.

2014 nous verra donc perpétuels insatisfaits du mouvement du monde,
attentifs à le comprendre, à l’apprendre, à le changer au besoin.

A bientôt pour le plaisir de l’échange des idées, qui est déjà une partie
du changement nécessaire.

 

Espace politique indépendant