UMP : Aigle à deux têtes ou canard sans tête ?

Le moins que l’on puisse dire est que, bien souvent, et nonobstant le nom même de
ce forum, la réalité dépasse la fiction, en politique.

Évidemment, quelques fins analystes de la vie politique française avaient bien pensé qu’un échec de Nicolas Sarkozy lors du scrutin présidentiel du printemps dernier pouvait poser quelques problèmes à l’UMP, parti  » étudié pour  »  gouverner, et dont l’expérience de l’opposition était nulle (en tout cas au plus haut niveau), et l’apprentissage s’annonçait délicat.

Quelques uns, observateurs chenus, rompus à toutes les expériences, pensaient même que l’échec de l’ex maire de Neuilly provoquerait un nouvel aggiornamento idéologique de la droite, comme le fit le choc de la victoire de François Mitterrand en 1981, se manifestant par le déploiement d’un débat d’idées d’une acuité exceptionnelle, conduisant à une véritable reconstruction d’une droite quelque peu mise à mal par plusieurs années d’échecs électoraux au niveau local…

Certains spéculaient sur le nombre de militants UMP qui se laisseraient guider par les sirènes lepénistes ou marinistes, cédant leurs derniers principes gaullistes contre quelques hoquets vindicatifs et racistes de bon aloi, puisque dans l’air présumé du temps.

Mais, finalement, rien de tout cela.

Une réflexion au sujet de « UMP : Aigle à deux têtes ou canard sans tête ? »

  1. Il me semble qu’il y avait au moins deux empires qui avaient pour symbole un aigle bicéphale : l’empire byzantin et l’empire russe. Le premier a été lentement mais sûrement réduit à peau de chagrin par ses voisins, le second est tombé à la suite d’une révolution. L’UMP est bien partie pour subir le sort l’empire byzantin…

Laisser un commentaire