3 réflexions sur « Volby v ČR: vyřízenej doleva? »

  1. Trois partis ont obtenu un résultat meilleur pour eux qu’en 2010 : ANO 2011, qui n’existait pas en 2010 ; les démocrates chrétiens de la KDU CSL qui reviennent au Parlement et les communistes du KSCM qui progressent en voix, en pourcentage et en sièges.
    Un article plus complet cette semaine, avec une droite tchèque plutôt mal en point, puisque ODS, TOP 09 et VV, en tant que tels ou par leurs successeurs se retrouvent avec 56 sièges au lieu de 118 !

    1. Il est évident que la possibilité de nouvelles élections en cas d’échec de formation du nouveau Gvt est présente.

      En tout cas Bohuslav Sobotka, le leader très contesté (depuis samedi) du CSSD penche en faveur d’une coalition CSSD-ANO-KDU (111 sièges)

  2. Il n’y aura pas de gouvernement de centre-gauche minoritaire avec soutien des communistes après l’énorme échec du CSSD (moins de 21 % des voix et à peine 50 sièges). Les dirigeants du parti devraient, à mon avis, se remettre en question.

    Le véritable vainqueur du scrutin, le parti ANO, plutôt de centre-droit, ayant exclu une alliance avec les deux principaux partis de l’ancienne coalition (ODS et TOP 09), on a donc une restriction des possibilités de coalition.

Laisser un commentaire