Allemagne, un pays coupé en deux

Le 22 septembre prochain, les électeurs allemands renouvelleront les membres du Bundestag, principale Chambre du Parlement allemand, désormais domicilié à Berlin dans les bâtiments de l’ancien Reichstag de la République de Weimar, désormais situé dans l’arrondissement de Mitte (Centre) et le quartier historique du Tiergarten.

5 réflexions sur « Allemagne, un pays coupé en deux »

  1. Plus d’élus au Bundestag (à 103 000 près, le FDP est aussi sur le point de disparaitre du Bundesrat. Sauf surprise, le parti devrait perdre les deux élus de Hesse siégeant dans la Chambre Haute.

    Concernant les leaders :
    Angela Merkel est largement réélue dans sa circonscription de Vorpommern-Rügen – Vorpommern-Greifswald I avec 56,2 % (nouveau record personnel)
    Wolfgang Schauble obtient un nouveau mandat (il est élu depuis 1972)dans la circonscription d’Offenburg
    Gregor Gysi (Die Linke) est réélu avec 42,2 % dans sa circonscription de Berlin Treptow

    Guido Westerwelle a été largement battu dans la circonscription (ce n’est pas une surprise)avec seulement 6 % des voix contre 19 % en 2009.
    Sa circonscription est celle de Bonn qui a eu comme député un certain Konrad Adenauer.

    Philipp Rosler, le leader du FDP, a été largement battu avec 2,6 % des voix (circonscription d’Hannover-Land I, tout comme Rainer Bruderle qui a obtenu 5 % des voix (circonscription du Mainz)

  2. Sigmar Gabriel, le président du SPD, a été réélu au scrutin majoritaire dans la circonscription de Salzgitter – Wolfenbüttel, en Basse-Saxe, avec 46,6% des exprimés contre 37% pour la CDU, 4,4% pour les Verts et 4,3% pour Die Linke.

    Le président du SPD a clairement fermé la porte à une coalition rouge-rouge-verte. Reste à attendre les résultats définitifs pour savoir si la CDU/CSU gouvernera seule ou pas…

  3. Petits commentaires à chaud sur le scrutin du 22 septembre.

    Le suspense avait longtemps duré, mais le FDP, pour la première fois depuis le début de la République fédérale, doit dire « Auf wiedersehen » au Bundestag. Le parti libéral a visiblement été siphonné sur sa gauche par la CDU/CSU et sur sa droite par l’AfD, qui rate de peu son entrée au Bundestag.

    Avec au moins 42% des secondes voix, la CDU/CSU frôle la majorité absolue, ce qui était inimaginable il y a quelques jours. En ce moment, on ne sait pas si l’Union chrétienne sera majoritaire à elle seule (le Tageszeitung titre déjà « Mutti allein zu Haus », « Maman seule à la maison », en parlant de Merkel), alors que l’hypothèse la plus probable était la grande coalition.

    Le SPD et les Verts ont clairement loupé leur campagne. C’est très surprenant dans le cas des Verts qui, depuis 2009 avaient fait un quasi sans faute aux élections intermédiaires et était donnés en tête de la gauche dans certains sondages en 2011 et 2012. Visiblement, le parti écologiste a fait les frais des polémiques sur les repas végétariens et la complaisance passée de certains cadres historiques à l’égard de la pédophilie.

    Quant au SPD, il n’y a aucune surprise, vu la nullité de la campagne de Steinbrück. Le parti continue d’être plombé par l’héritage de Schröder (Hartz IV and co), et tant que les proches de l’actuel employé de Gasprom seront aux commandes, jamais le parti social-démocrate ne redeviendra crédible pour les électeurs de gauche. Sigmar Gabriel avait passé son tour et s’était positionné comme chef de file pour les élections de 2017. Mais comme Steinmeyer en 2009 et Steinbrück cette année, c’est un proche de Schröder. Jamais deux sans trois ?

    Die Linke bien qu’en recul par rapport à 2009, limite la casse, mieux que ne le prévoyaient les sondages. Mais le parti n’est toujours pas considéré comme un partenaire valable au niveau national par le SPD et les Verts…

    Enfin, le pourcentage de suffrages non représentés au Bundestag atteint un record, autour de 15%. Avant, ce pourcentage n’avait jamais dépassé les 10%. En 1990, date du dernier record, il était de 8,06% des exprimés. En général. Moins il y a de partis au Bundestag, plus ça avantage le parti arrivé en tête, donc la CDU-CSU…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.