DÉLINQUANCE : PARIS VILLE DANGEREUSE ?

Le débat sur la délinquance, dans notre pays, est souvent l’affaire de l’utilisation d’un étrange thermomètre, à savoir les statistiques tenues par les services de police nationale et de gendarmerie (en zone rurale), retracées dans le Bulletin mensuel de l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP), organisme créé en 2003 par Nicolas Sarkozy.

L’ONDRP, co dirigé par Christophe Soullez, « criminologue » et enseignant, entre autres, à Paris II Assas, co fondateur du groupe GayLib et Alain Bauer, a, entre autres missions, de faire le tri, si l’on peut dire, dans la statistique en matière de délinquance et, singulièrement, de délinquance « de proximité ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.