ELECTIONS EUROPEENNES : VERS LE VOTE RECROQUEVILLE D’UN CONTINENT VIEILLISSANT EFFRAYE PAR LE MONDE AUTOUR DE LUI…

Reconnaissons aux électeurs de notre pays d’avoir quelque courage à trouver captivante l’actuelle campagne pour les élections européennes de ce 26 mai qui risquent fort, comme cela semble la tendance lourde, de renforcer encore le poids des non – votants au sein du corps électoral.

Scrutin après scrutin, depuis le premier vote en juin 1979, la participation des électeurs aux élections européennes s’est en effet progressivement étiolée, passant par exemple en France de 60,7 % alors à 42,4 % en 2014, au point que le nombre de votes exprimés par les électeurs il y a cinq ans fut inférieur de plus d’un million de suffrages de celui de la première élection.

Le paysage politique de 1979 était beaucoup plus lisible et simple que celui d’aujourd’hui, avec deux listes de gauche (PCF et PS/MRG) d’un côté et deux listes de droite (UDF et RPR) de l’autre, raflant la totalité des élus et la majorité des votes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.