Une réflexion sur « GRÈCE : τυχαίες διαδρομές suite… »

  1. Belles analyses Vudeloin.

    Concernant la primauté de Syriza comme premier parti de la GUE à gouverner, ne faudrait- il pas considérer le cas de Chypre ?

    Sur le scrutin lui-même, je me demande si on a assisté à la fin définitive du clan Papandréou, l’un des quelques clans ayant contrôlé la vie politique grecque durant près des décennies.

    A noter côté « Nouvelle  » Démocratie que Kostas Karamanlis est toujours député…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.