IER DECEMBRE : LE COUP DU PERE FRANCOIS

D’aucuns n’avaient pas préparé la nécrologie ou peu s’en faut d’un François Hollande jusqu’à cette déclaration publique du 1er décembre candidat putatif à sa succession, dans la plus pure tradition d’une Ve République dont les institutions donnent, de fait et pour le coup, des signes évidents de fatigue.

Une petite mise en perspective historique de la chose nous indique en effet que, pour la première fois depuis 1958, le Président de la République sortant, déjouant la quasi obligation de seconde mandature induite par le quinquennat, ne sera pas candidat à sa succession.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.