la Délégation aux Droits des Femmes, présidée au Sénat par Mme Billon, conseillère municipale de Château d’Olonne,

Si vous ne le saviez pas, il existe dans chacune des deux Assemblées parlementaires de notre pays une Délégation aux droits des femmes.

En août dernier, a été promulguée une loi de transformation de la fonction publique qui modifie assez sensiblement (pour ne pas dire plus) les conditions d’emploi dans l’ensemble des secteurs de l’administration (Etat, collectivités locales, hôpitaux).

Lors du passage à l’Assemblée, le texte a fait l’objet d’un rapport d’information de la part de la délégation du Palais Bourbon, publié le 11 avril 2019 pour un texte déposé sur le bureau de l’Assemblée le 27 mars, rapport d’information qui ne comportait qu’un ensemble de 21 recommandations.

C’est-à-dire une série de «déclarations d’intention » et pas d’amendements au sens parlementaire du terme, susceptibles de modifier le contenu même du projet de loi.

Une telle situation est d’autant plus étonnante que la majorité des fonctionnaires sont des …femmes, attendu qu’elles représentent plus de 60 % des effectifs…

Lors de l’examen du même projet de loi au Luxembourg, la Délégation aux Droits des Femmes, présidée au Sénat par Mme Billon, conseillère municipale de Château d’Olonne, membre de l’Union Centriste, a passé son tour et n’a pas examiné ce projet de loi.

Nul doute que les droits des femmes et l’égalité professionnelle se trouvent ainsi parfaitement défendus…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.