LA FRANCE DE FRANCOIS FILLON SENT ELLE LA NAPHTALINE, LE VETIVER ET LA VIOLETTE ?

C’est un message publié sur un réseau social bien connu du sénateur Les Républicains Hugues Portelli, maire d’Ermont (Val d’Oise) et ancien militant exemplaire du Parti Communiste Révolutionnaire, un de ces groupuscules de tendance marxiste léniniste des années 70 qui ont servi de vivier à bien des hommes politiques et de pouvoir d’aujourd’hui, qui m’a fait penser que la question se posait.

Ce message dit (je cite) : «  Le dénigrement de la primaire de droite par les bien pensants a commencé. Ses électeurs sont riches, vieux et diplômés ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.