NE FAITES À UN FLIC AUCUNE PEINE, MÊME LÉGÈRE…

Avec la canicule, la France redécouvre les charmes méconnus de ses établissements pénitentiaires où, pendant vingt et une heures sur vingt quatre selon les indications fournies, un peu moins de soixante dix mille escrocs, criminels, petits voyous, caïds du milieu ou, plus simplement, « mis en examen » en attente de jugement, souvent psychotiques et marqués du coin de la maladie mentale passent leur temps entre « cantinage », télévision et autres occupations plus ou moins avouables, le tout avec une chaleur dépassant souvent les trente degrés centigrades et dans la plus parfaite promiscuité.

Il n’est en effet pas rare que trois détenus, pour des raisons diverses réunis par la force des choses, occupent le même espace (en l’espèce neuf mètres carrés), pour un mode de vie où les bonnes manières s’oublient parfois un peu vite et où la « morale » ordinaire n’a sans doute que peu de place.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.