NOUVELLE CALEDONIE : PERSISTANCE DES RUPTURES

Le premier, c’est la perte d’influence, au sein du camp « caldoche », du mouvement Calédonie Ensemble, proche des centristes en métropole et qui compte notamment dans ses rangs les deux députés du territoire et l’un des deux sénateurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.